Interview/ Me Henda Ben Rejeb, coordinatrice de la délégation du monde arabe : « créer une synergie entre le monde arabe et les pays d’Afrique subsahariennes »

Interview/ Me Henda Ben Rejeb, coordinatrice de la délégation du monde arabe : « créer une synergie entre le monde arabe et les pays d’Afrique subsahariennes »

Avocate près de la Cour de cassation en Tunisie et près le Conseil d’Etat, Activiste et Coordinatrice du monde arabe, Me Henda Ben Rejeb (2eme sur la photo de la gauche vers la droite)  a pris part à l’ouverture du Forum international des femmes entreprenantes et dynamiques (Fied) 2018 au Sofitel hôtel Ivoire. Dans cet entretien, celle qui fait partie de la délégation de la princesse du Koweit encourage les femmes à travailler en synergie.

 

Qu’est-ce qui explique votre présence au  du Forum des femmes entreprenantes et dynamiques ?

Je suis tunisienne et je fais partie du monde arabe. Dans notre vision de voir nos deux mondes s’unir, se rapprocher, nous sommes venues massivement soutenir Djélika Yéo et son équipe qui abattent un travail colossal. Nous voulons voir nos deux bords se rapprocher, créer une synergie entre le monde arabe et les pays d’Afrique subsahariennes.

La promotion du concept ‘’Parti de rien pour devenir quelqu’un’’ est au cœur de ce forum. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

C’est une belle initiative, un projet qui fait la promotion de la femme. Nous soutenons cette initiative et c’est ce qui explique notre présence massive à l’évènement. Pour nous, la promotion de la femme dynamique partie de rien pour devenir quelqu’un est à encourager. C’est une action noble à laquelle nous voulons apporter toute notre appui.

Que pensez-vous de la promesse de la princesse du Koweit, Hissa Saad Sheikha Al-Sabah aux femmes des autres pays africains ?

Dr Hissa Saad Sheikha Al-Sabah est une grande dame au grand cœur, une femme active. Elle a dit que quand elle a voulu rentrer dans la société civile, son père lui a demandé de travailler. C’est une dame de parole qui aide, elle est toujours à l’écoute de ses concitoyennes. C’est une femme très modeste, elle tient toujours ses promesses. Je pense qu’elle tiendra ses promesses.

Vous avez pris part à l’organisation de cette activité. Quel est votre message à l’endroit de vos sœurs d’Afrique sub-saharienne?

Le message que je voudrais lancer aux femmes africaines, c’est de travailler. Il faut créer sa situation, personne ne viendra nous donner quoi que ce soit. C’est à nous de batailler et d’inculquer à nos enfants les notions de civisme, de citoyenneté, et l’amour pour le pays. Et je pense qu’elle arrivera. Elle pourra franchir ce pont qui actuellement est un peu ‘’épineux’’.  Avec le travail, la persévérance, la détermination, le Forum des femmes entreprenantes et dynamique sera la première au monde reconnue par le monde entier.

La Redaction