FIED2018/ l’aboutissement d’un travail de 10 ans ; plus de 3000 femmes mobilisées ; la promesse de la princesse du Koweït

FIED2018/ l’aboutissement d’un travail de 10 ans ; plus de 3000 femmes mobilisées ; la promesse de la princesse du Koweït

Ouvert le  vendredi 6 juillet 2018, à la salle du Palais des congrès du Sofitel hôtel Ivoire à Cocody, la 1ere édition du Forum des femmes entreprenantes et dynamique (Fied)  suivie de la 4e édition de la Nuit des femmes entreprenantes et dynamiques  enregistre plus de 3000 personnes présentes.

 

Placé sous le thème de ‘’La femme incubateur de développement’’, ce projet dont la vocation est de promouvoir les femmes de valeurs- exemples de réussite sociale et économique- à partir de maigres moyens, est porté de main de maître par Djélika Yéo, Commissaire générale du Fied. Elle a indiqué, à l’occasion, que cet évènement constitue l’aboutissement d’un travail collectif qui dure depuis 10 ans. ‘’C’est aussi l’aboutissement d’un rêve, d’une vision qui servira d’espace de réflexion pour les femmes’’, a-t-elle ajouté. Poursuivant, la présidente de la plateforme des femmes entreprenantes et dynamiques a également fait un clin d’œil aux femmes du monde arabe (Tunisie, Egypte, Maroc, etc) qui, faut-il le souligner, ont répondu massivement présentes à son invitation.

 Cette coopération, a-t-elle indiqué, va se renforcer au fil des années. Visiblement heureuse de sa présence en Côte d’Ivoire, Dr Hissa Saad Al-Sabha, princesse du Koweit, et invitée d’honneur a, après des remerciements à son hôte, fait la promesse d’aider les femmes africaines dans la réalisation de leurs projets. ’’Je promets d’aider les femmes africaines et je voudrais, par ailleurs, les inviter au Koweit dans les jours à venir’’, a-t-elle annoncé, sous un tonnerre d’applaudissements. Bien avant, Dr Hissa Saad Al-Sabha  a relevé que sa venue sur les bords de la lagune Ebriée vise à établir un pont entre les femmes du monde arabe et celles d’Afrique. Autre annonce importante faite par l’invitée d’honneur, c’est le rappel des différents forums économique initiés entre son pays et les autres pays arabes dont l’un des buts est de renforcer les relations bilatérales.

Estelle Ondoh, ministre de la femme du Gabon, pour sa part, a salué l’initiative du Fied non sans égrener quelques actions faites par son pays pour promouvoir la femme et le concept du genre. Soutenu par le ministre de la Culture et de la Francophonie, Bandaman Maurice, la représentante de la 1ere dame ivoirienne, Mariatou Koné, a reconnu la justesse du combat de la promotrice de l’évènement. ‘’Félicitation à Djélika Yéo pour ton travail d’assiduité. Je voudrais te féliciter et tout le travail que tu fais. Tu es un exemple du concept qu’on peut partir de rien pour devenir quelqu’un’’, a-t-elle reconnu. Et d’ajouter que la situation de la femme s’est beaucoup amélioré sous le pouvoir de l’actuel chef de l’Etat ‘’mais des difficultés subsistent’’.  ‘’En Côte d’Ivoire, des signaux sont au vert. (…). Plusieurs fonds ont été mis en place : Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire, Fonds femmes et développement… ‘’, a-t-elle signifié. Non sans préciser qu’une loi pour le quota sur la parité aux postes de responsabilité en Côte d’Ivoire est en cours d’élaboration.

La Redaction